A propos

Devenir nomade

Lorsque l’idée est venue, je l’ai refusée. Lorsqu’elle est revenue, je l’ai refusée encore. Puis un matin, elle m’a parue évidente, comme si plus aucun autre chemin n’était possible. Tout lâcher, vivre partout et nulle part. Ne plus avoir de maison, de voiture et laisser la Terre guider mes pas.

Voyager, apprendre encore…

Mon rêve d’enfant, mon rêve d’adulte. Je venais déjà de vivre plusieurs années riches en apprentissage, en rencontres, en découverte. L’Aveyron m’avait accueillie pour continuer les soins, proposer des expériences de groupe, découvrir encore et enrichir mes outils, laisser parler les chants et les langues mystérieuses au rythme du tambour.

J’avais beau essayer de me convaincre qu’enfin, je serais posée, que les voyages seraient occasionnels, j’entendais toujours mes guides qui me glissaient à l’oreille « Tu n’es que de passage ».

Le soir les paysages du monde se glissaient dans mes songes, venaient m’appeler pour les rencontrer. La Terre Mère me faisait du charme, me tendait la main. Et l’envie de créer, allier subtil et matière, tout en me laissant traverser par les différentes vibrations de la Terre et du Ciel, se réveillait comme un dragon endormi.

Mes sens avaient faim. Ils demandaient à être émerveillés et nourris chaque jour de la beauté du monde.

Les souvenirs de chacun de mes voyages remontaient à la surface. Les odeurs de l’Inde, la musique du Mali, les couleurs du Maroc, les eaux turquoises des Antilles et chaque fois, ces temples de nature qui révélaient une partie cachée de mon être. Il était temps de repartir.

C’est ainsi que le 19 juin 2018, après avoir donné toutes mes affaires, je partais sur la route. Le premier pas était fait…

Les langues et les chants

Un jour, pendant un soin au cabinet de Toulouse, je me suis mise à murmurer des langues inconnues.  C’est revenu avec chaque fois plus de présence. Je sentais qu’en fonction des soins la vibration de ce « parlé » était différente.

Au fil du temps j’ai laissé ces langues exister en moi. Elles aidaient au soin, nettoyaient, réalignaient, remettaient de l’énergie et du sacré aux endroits des corps, des âmes et des lieux qui en avaient besoin.

Je sais aujourd’hui qu’elles réactivent les mémoires sacrées dans le corps, la matière et le subtil. Petit à petit les chants et les langues sont venus guider les soins, les harmonisations, les méditations puis le tambour est venu s’inviter, comme une évidence.

Aujourd’hui je remercie chaque jour de pouvoir me connecter à la beauté de ces énergies, la sensation profonde qui m’habite chaque fois que je rentre dans ce processus.

Les symboles

Des symboles intuitifs sont venus pendant les soins, sur mes peintures, dans la nature, comme sur le tronc du hêtre en Ecosse, ou encore sur les pierres au bord du Loch Ness. Le tout vient se coordonner comme une médecine, un savoir du fond de mon être, que j’apprends à accueillir pas à pas.

Et c’est avec ces outils que je suis invitée dans la nature pour créer les soins, ouvrir le chemin aussi dans nos cœurs pour renforcer notre lien à la Terre et aux étoiles, pour vous partager cette magie du quotidien.

Vous verrez sur le site de nombreux clins d’oeil aux dragons. Cette énergie est omniprésente dans mon travail. Energie profonde, gardienne, bienveillante et guérisseuse, je laisse ces êtres mystérieux vous charmer au fil des articles… ;-)

 

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest