Un petit compagnon de voyage…

Aujourd’hui je vous présente un compagnon de voyage atypique.

Il me suffit de le regarder pour que mon enfant intérieur retrouve son sursaut de joie, l’envie de sourire. Il est mon petit gardien, le coup de pouce magique quand je suis fatiguée et un peu démotivée, quand je me demande ce que je fais là… Et oui ça arrive ! (pas souvent). Parfois je le vois s’installer près de mon cœur pour me rassurer, me dire que tout va bien se passer. Bref, un petit gardien du bonheur.

L’été 2017 une amie m’emmène sur un lieu un peu magique au milieu du Larzac, dans un hameau. Quelques maisons à peine et une petite église, douce et rayonnante. Une arche de buis fait office de passage. Je salue et entre. Je sens mes corps énergétiques qui s’ouvrent, et l’énergie des langues et des chants afflue. Je laisse faire, j’accueille.

Arrivée dans l’église je me laisse guider, m’assois au premier rang et je laisse les chants affluer. Je ne sais pas combien de temps ça dure, comme chaque fois le temps s’arrête. Je n’ai pas de précisions sur le travail qui s’effectue à ce moment-là, mais je vois, je sens l’énergie des dragons qui travaillent sur le lieu, sur les réseaux, comme un rééquilibrage. C’est comme un grand flux d’amour qui me traverse et qui entoure le lieu.

Lorsque ça se termine je clôture et reviens dans le présent. Il me faut toujours quelques minutes pour reprendre complètement conscience après ce genre de connexion et c’est donc un peu la tête dans les vapes que je me lève et regarde mon amie. Et elle me dit « Tu as vu ? », non je n’ai rien vu du tout… « Mais regarde ! ». Et sur un banc au milieu de l’allée, il était là. Un tout petit dragon. Mon enfant intérieur l’adopte, comme si ils étaient copains depuis toujours. Je demande si vraiment je peux le prendre et c’est grand oui qui traverse tout mon corps.

Et depuis il m’accompagne, tel un petit gardien de la joie !