Extrait « La vie des maîtres », l’alchimiste intérieur

Je partage avec vous un extrait du livre La vie des maîtres de Baird T. Spalding qui nous rappelle l’incroyable force et le pouvoir qui réside en notre enfant intérieur, qui nous accompagne partout et nous invite à rire, sourire et à nous connecter à notre cœur pour vivre toujours plus dans l’amour de nous-mêmes et des autres.

alchimiste-intérieur

« Les pensées de joie, d’amour, et d’idéal engendrent la beauté appelée jeunesse. L’âge n’est qu’une coquille contenant le diamant de la vérité, le joyau de la jeunesse.

Exercez-vous à acquérir une conscience d’enfant. Visualisez l’enfant divin en vous-même. Avant de vous endormir, ayez conscience de posséder en vous un corps de joie spirituelle toujours jeune et beau. Pensez à votre intelligence, vos yeux, votre nez, votre bouche, votre peau et au corps de l’enfant divin. Tout cela est en vous, spirituel et parfait, dès maintenant, dès ce soir. Réaffirmez ce qui précède en le méditant avant de vous endormir paisiblement. Et le matin, en vous levant, suggestionnez-vous à haute voix en vous disant à vous-même : Eh bien mon cher X…, il y a un alchimiste divin en toi.

Une transmutation nocturne se produit par le pouvoir de ces affirmations. L’Esprit s’épanouit du dedans, sature le corps spirituel, remplit le temple. L’alchimiste intérieur a provoqué la chute des cellules usées et apparaître le grain de l’épiderme nouveau, perpétuellement jeune et frais. En vérité, la manifestation de l’amour divin c’est l’éternelle jeunesse. Le divin alchimiste est dans mon temple, fabriquant continuellement de nouvelles cellules, jeunes et magnifiques. L’esprit de jeunesse est mon temple dans la forme de mon corps divin, et tout va bien. Om Santi ! Santi ! Santi ! (Paix, paix, paix !) »